Présentation de l’étape

Lucéram vers Thiery

La journée s’annoncera longue, ponctuée de nombreuses ascensions. Elle débutera par l’ascension du col Saint Roch (990m) puis les concurrents descendront jusqu’au Suquet afin de traverser la Vésubie. La partie la plus difficile de la journée sera sans doute l’ascension du col d’Andrion (1686m), avec une montée raide et relativement longue. Les concurrents passeront ensuite par le col de Mongias, puis redescendront à Clans pour une épreuve de Biathlon. Ils iront ensuite à Pont de Clans pour traverser le Tinée. La fin de la journée consistera en une montée depuis Pont de Clans jusqu’au Lac, et de là, les plus courageux monteront jusqu’à la pointe de Chavanette (1753m) tandis que les autres sportifs rejoindront le bivouac au col de la Madone, après une belle ascension. Les gens du village leur réservent une belle surprise au bivouac de Thiery pour marquer la fin de cette éprouvante journée.

Profil altimétrique de l’étape

raid25-profil-j3

Visualisation de l’étape en vidéo

Luceram

Lucéram est un village de moyenne-montagne qui se situe à 650 mètres d’altitude, à 27 km de Nice. Imprégné de la culture baroque de la région niçoise, le village de Lucéram comporte de nombreux monuments ecclésiastiques et médiévaux. La plus ancienne partie du village fut construite vers le XIIIème siècle, sur un éperon rocheux appelé le Baous.

En fond de vallée, Lucéram est un carrefour de la route du sel qui mène du port de Nice à la Savoie, en passant par la vallée de la Vésubie. C’est également la première station de sports d’hiver du département créée en 1909

Les nombreux maquis et forêts du village de Lucéram sont soumis à un fort risque d’incendie. En 2003, un incendie a ravagé plus de 2 000 hectares de forêts, notamment entre le col SaintRoch, le col de l’Orme et le col de Braus. Depuis, la végétation a repris ses droits, et des opérations de replantations d’arbres ont été menées grâce au concours du Prince Albert II de Monaco

Thiery

Superbe village alpin de l’arrière-pays niçois, Thiery se situe dans le département des alpes maritimes. Il culmine à 1050m d’altitude, au sommet d’un piton rocheux entouré de montagnes boisés, pour une superficie totale de 2224 ha dont 1158 ha de forêt.

Il fut connu pendant de nombreuses années comme le grenier à blé du canton mais il abritait surtout un château en haut du village qui fut détruit vers 1650 après la guerre opposant le comté de Savoie et les Grimaldi de Beuil

En parcourant les rues de Thiery, en dessous de l’auberge, vous découvrirez un village escarpé aux vieilles maisons en pierre et aux ruelles tortueuses avec de nombreux passages voûtés. Qui sait ? Retrouverez-vous peut-être les quelques façades abritant les pierres du château.